À propos du Musée de la Nature

L’aventure que vous avez choisie de vivre au Musée de la Nature vous fera découvrir la Forêt roseraine et ses nombreux habitants de plume, de poil et de bois.

Avant tout, une brève présentation s’impose: Madame Agnès est la patiente messagère qui permet à ses visiteurs d’entrer en communication avec la Nature grâce au Musée depuis 1972.

Avec son mari Jean-Claude Grenon (forestier) et les habitants du village, ils ont recensé les espèces qui les entouraient au quotidien, quand on vivait encore du travail du bois et de la chasse.

Pour cette aventure, libérez votre imagination, gardez vos mains dans vos poches pour ne pas endommager les animaux naturalisés (s’il vous plait, surveillez vos enfants) et ne manquez pas d’observer aussi toutes les merveilles que ce livret ne soulève pas. (un livre ne serait même pas suffisant pour vous raconter l’histoire intégrale des 3000 pièces que compte la collection du Musée) BONNE VISITE!

Certaines bêtes ont été retrouvées accidentées, chassées, ou trappées, comme en voulait déjà l’usage au temps des Montagnais (les Amérindiens qui fréquentaient ce territoire de chasse). Soyez bien sûrs  qu’aucune n’a été tuée avec la volonté directe d’être mise au Musée. Ceci serait en total contraction avec le message que souhaite transmettre Agnès.

La plupart des petits oiseaux se sont, le plus souvent, dramatiquement assommés dans les fenêtres des maisons roseraines, que leurs habitants amenaient ensuite au Musée D’autres ont été retrouvés morts de faim en hiver, comme maigre faucon émerillon qui vole au-dessus de la bernache (oie sauvage) qui vous accueille à ailes ouvertes à votre arrivée.

DSCN2410