LA SALLE DES LOUPES ET DES REQUINS

LA SALLE DES LOUPES ET DES REQUINSVous ne rêvez pas, oui, ce sont bien deux requins naturalisés qui vous accueillent en arrivant! Ces Laimargues du Groenland ont été pris dans les filets à morue lancés sous la glace (pêche blanche) en janvier 1978: 3 requins sortis la même semaine.

Cette affaire a fait beaucoup de bruits à l’époque et de nombreux visiteurs sont venus à Sainte Rose voir les premiers requins découverts dans le Fjord! L’argent des visites (50 sous par personne) a permis au pêcheur d’être payé et aux 2 taxidermistes de les empailler (ça a duré trois semaines!).

Si vous regardez avec attention la peau des requins, vous pourrez voir une multitude de petits crochets qui leur donne une peau de « velcro » leur permettant d’aller très vite sous l’eau en avançant.

Vous verrez aussi:

La poule de mer, poisson noir posée sur une table artistiquement conçue par le prêtre Antonin

La poule de mer

Le sébaste, poisson rouge dont l’œil est sorti sous l’effet de la pression

Sébaste

Et le gros poisson-loup au style préhistorique. Ce dernier a des dents impressionnantes mais aussi très utiles car il vit dans les extrêmes profondeurs et se nourrit de coquillages qu’il casse pour en manger la chair.

Poisson-Loup

Le lièvre semble bien mal en point pour sortir des griffes du beau coyote qui siège au milieu de la pièce. Cependant, aujourd’hui, les lièvres peuvent dormir tranquilles car les coyotes ont quitté le territoire depuis 2005, après s’y être installés durant 7 ans.

Photo salle des requins

Devant le « chandelier à 7 branches » naturel, des petits canards en loupes assemblées et à leur gauche, maman Castor et son bébé, qui dorment.

Puis, autre curiosité du bois: l’étole de sapin accroché au mur. Cette pièce possède l’étonnante capacité d’être un soleil en été, qui tourne en araignée en hiver. Ses branches se rétractent, laissant des marques sur le mur. Devinerez-vous pourquoi?                                                                                                                                                              Indice: regardez en bas, il y a un chauffage électrique…

A voir aussi, les belles défenses de mammouth. Ces déformations du bois, dues au climat rigoureux de l’hiver, prouvent qu’un tel Musée ne pourrait pas se retrouver dans toutes les forêts du monde et que vous êtes bien dans un endroit exceptionnel!

A la droite de cette pièce, voilà la réponse sur les champignons d’arbres. Approchez-vous et vous pourrez y lire, si vous avez le temps, la vie d’Agnès et du village, entre 1964 et 2008. Ces champignons lui ont servi de support pour donner vie à son journal qui pourrait prendre le titre du « Pouls du village ».

Le petit ours noir est tombé dans le piège destiné à sa mère; il avait 16 mois. Les ours sont présents dans les forêts environnantes et les villageois les chassent lorsqu’ils mettent en danger la population. En effet, les ours sont des animaux imprévisibles qui courent vite, nagent bien et montent aux arbres. Il est difficile de s’en sortir sans problème quand on le rencontre. Un conseil de spécialiste: rien ne sert de faire le mort face à un ours-mieux vaut être calme, lui parler doucement et s’en aller sans geste brusque.

1-Salle des balais de sorcières.

2-Salle des loupes d’arbres et des requins du Fjord.

3-Salle des colibris.

4-Salle des papillons et des minéraux.

5- Salle des chouettes.

6-Salle des hiboux et du lièvre-loutre

7Vidéo sur le Musée de la Nature

8-Vidéo sur La plus grande Collection de champignons d’arbres au monde